Dernière modification :
21 juillet 2018

 

Caractère

 

 

Le Sacré de Birmanie, un petit lutin charmant et mystérieux à gants blancs

Ni indifférent, ni pot-de-colle, le Birman est très facile à vivre. Il est pacifique et amical.

Les chats Sacrés de Birmanie deviennent des membres de la famille, très affectueux, éveillés et joueurs. Ils sont très heureux de vivre en compagnie d'autres chats, d'autres animaux ainsi que d'enfants. Les chatons qui ont grandi en compagnie d'enfants ont le plus souvent des nerfs très solides et conviennent particulièrement bien à des foyers très animés ou comme chats d'exposition.

Leur manière ouverte et spontanée d'aller vers les gens, leur affection, leur fidélité, sans pour autant être importuns, font des birmans d'excellents compagnons pour les personnes âgées. Mais un chat sacré de Birmanie ne doit pas rester seul. Il a besoin qu'on lui consacre du temps pour qu'il se sente bien et qu'il puisse déployer complètement son caractère charmant. Ce n'est pas un chat pour des personnes professionnellement très actives qui sont rarement à la maison durant la journée, sauf si on lui donne un autre chat comme compagnon.

Le chat sacré de Birmanie est un chat d'appartement idéal qui ne cherche pas à sortir lorsqu'il a été élevé en appartement. Il est content d'avoir une terrasse, un balcon, un petit bout de jardin fermé ou au moins une fenêtre protégée pour qu'il puisse prendre l'air et observer les oiseaux. Mais il ne faut pas pour autant penser que c'est une race qui ne pourrait pas vivre dehors ! Il a l'instinct de survivre et de chasser comme tout autre chat. Si plusieurs chats sacrés de Birmanie vivent dans un ménage et si la place à disposition leur permet suffisamment d'individualité, ils développent des types de comportement semblables aux chats qui vivent en plein air. Il y a par exemple le célèbre rendez-vous «neutre» où le groupe de birmans se rencontrent en début de soPIEirée. Certaines pièces sont tabous pour l'un ou l'autre chat et les places préférées sont énergiquement défendues une fois conquises. Celui qui s'occupe beaucoup de ses birmans et qui leur parlent sera étonné de la grande variété de leurs réactions «verbales». Certains Birmans sont de véritables pipelettes.

Mais toutes ces capacités ne tombent pas tout simplement du ciel. Elles proviennent d'un élevage harmonieux, des dispositions naturelles de chaque chat et des lignées d'élevage. Lors du choix de ses animaux d'élevage, un éleveur conscient de ses responsabilités tiendra tout aussi bien compte de leur caractère que de leur apparence physique. Il n'utilisera pour son élevage que des chats au caractère typiquement affectueux du sacré de Birmanie.

 

 

 

Avoir un birman chez soi

 

Le Birman apporte calme et sérénité. Il est équilibré : ni passif ni exubérant, tendre, discret, intelligent, il a une voix mélodieuse et est très facile à vivre. Il se plait en famille, il est patient avec les enfants avec lesquels s'installe une grande complicité basée sur le respect et la confiance : jamais un coup de griffe. S'il est gêné, il préfèrera se retrancher un moment.

Il s'adapte bien aux différentes situations et est très présent, surtout s'il est le seul animal de compagnie de la maison : il peut vous suivre partout, s'intaller en s'étirant au milieu d'une conversation (faisant preuve d'une certaine curiosité, mêlée d'indifférence avec les visiteurs), aider aux tâches ménagères (en goûtant une préparation), ou encore surveiller votre bain : plus vous vous en occupez, plus vous serez proches.

Les petits défauts? Il est un peu exclusif et supporte mal les collectivités confinées. Il demande de l'attention, s'il s'ennuie ou se sent délaissé, il peut réagir et devenir stressé ou craintif.
Les mâles sont souvent plus câlins que les femelles, un peu plus indépendantes. Castré ou «neutré», votre chat sera plus calme, plus opulent, tendre et serein.

Le Sacré de Birmanie est le chat de compagnie et d'intérieur par excellence. Il n'est pas capable de se défendre contre les dangers extérieurs (voirie, prédateurs, matous semi-sauvages agressifs, ...).

Malgré sa fourrure abondante, l’entretien du Chat sacré de Birmanie ne pose pas trop de problèmes. En effet, son poil ne s’emmêle pas. Il suffit de le brosser de temps en temps pour lui conserver toute sa beauté. En revanche, pendant la mue, il faut le brosser tous les jours pour le débarrasser des poils morts. Cette contrainte vous épargnera d’avoir vos vêtements et fauteuils tapissés de poils. Vous éviterez également à votre chat, les problèmes de digestion liés à l’ingestion d’une trop grande quantité de poils en se léchant.

Le Chat sacré de Birmanie est un chat solide et costaud. Il n’est pas fragile et ne présente pas de problèmes de santé particuliers.

 

 

Le Birman et les enfants

 

Le Sacré de Birmanie est de nature très douce et sera le compagnon idéal pour vos enfants. Toutefois, il est bon de prendre certaines précautions. Vous allez acquérir un chaton ? Voici ce que vous devez savoir :

Vous êtes enceinte ou avez un bébé :

Pour éviter certains risques d'allergie, évitez que votre chat ne soit en contact avec les vêtements ou ustensiles du bébé.
Même s'il ne veut pas lui faire de mal, votre chat peut être dangereux pour votre bébé, aussi est-il préférable de ne pas laisser un chat dans la même pièce qu'un bébé sans surveillance. Tout en le surveillant, laissez votre chat sentir votre bébé. Le Birman est curieux et doit faire connaissance de son nouveau copain. Le chasser à chaque fois qu'il s'approche trop près du nourrisson peut attiser de la jalousie de la part de votre compagnon à quatre pattes.

Vous avez de jeunes enfants :

Les enfants sont très attirés par les chats. Ils sont de grosses peluches vivantes... Toutefois, il est bon d'expliquer aux enfants que son nouveau copain n'est pas un jouet. Il a des envies et des besoins comme tout le monde. Aussi, même si c'est difficile pour eux, il est judicieux que les enfants laissent des moments de tranquillité au chaton. Celui-ci n'en sera que plus heureux et plus complice avec ses petits maîtres. Pour cela, évitez que vos enfants ne crient dans ses oreilles ou lui attrapent la queue, qu'ils ne le serrent trop fort ou qu'ils lui courent sans cesse après...
Les problèmes de comportement peuvent également venir du chat. Plus un chat arrive âgé à la maison, plus il aura du mal à s'adapter au rythme d'un enfant, surtout si dans son ancien domicile il n'y avait que des adultes. N'hésitez pas à expliquer au chat ce qu'il ne doit pas faire (sans être violent) comme attraper les jambes des enfants (si on se met à la hauteur du chat, nous n'avons pas la même vision et les jambes d'enfants qui courent ou marchent vite peuvent être prises pour cible)...

birman et les enfants

Lorsque vos enfants et votre chat seront habitués les uns aux autres, ils seront inséparables...

 

 

Le Birman et le jeu

 

Le jeu est une chose primordiale chez le chaton comme chez le chat... C'est le moyen le plus efficace pour qu'il se dépense et brûle quelques calories. L'exercice est bon pour le corps et le cœur. Pour cela, vous pouvez trouver plusieurs solutions dans les magasins spécialisés qui vendent de très belles souris. Sinon, une boule de papier suffit souvent, tout dépend du caractère de votre chat.

Le chaton commencera très tôt à jouer. Ce sera la plupart du temps avec ses frères et sœurs, en les bousculant alors qu'il ne sait pas encore marcher lui-même. Ils se rouleront alors dessus et se mordilleront de manière maladroite.

Un peu plus grand, le chaton sautera sur tout ce qui bouge... S'ils sont plusieurs, la «bagarre» sera leur jeu favori. Ils développeront ainsi leurs aptitudes à la chasse. Commenceront dès lors de terribles courses-poursuites dans toute la maison ! Même adultes, les chats continueront à jouer avec tout objet ou animal qui bouge assez vivement. Si vous en avez le temps, vous pouvez vous aussi jouer avec lui. Il se mettra alors en boule, vous mordillera votre main lui tripotant le ventre...